Oui Ambulance Nouveau-Brunswick a manqué à ses obligations tel que prévu par la Loi sur les langues officielles

Bilinguisme Santé
Partager:

Le 25 juillet 2020 une personne âgée résidente d'un foyer de soins francophone de Cap-Pelé est en détresse et nécessite d'être transportée à l'hôpital. Les trois ambulanciers qui se  rendent sur les lieux sont unilingues anglophones. La dame malade est unilingue francophone. Il s'avère que ce sont des membres de la famille qui ont servi d'interprètes auprès de leur mère lors de l'intervention des ambulanciers. 

Le 5 août suivant cet incident, l'organisme de défense des droits des francophones, la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, émet un communiqué dans lequel elle allègue que Ambulance NB n'a pas respectée ses obligations de fournir un service de qualité égale en langue française. Selon la SANB, Ambulance NB est une société de la couronne, gérée par l'entreprise Médavie et donc soumise aux exigences de la Loi sur les langues officielles. 

Les responsables d'Ambulance NB et de Médavie confirment les faits et les manquements aux obligations linguistiques mais justifient le manque de personnel bilingue par les congés annuels. Ils assurent que l'offre de service dans les deux langues officielles demeure une priorité. 


Alexandre Cédric Doucet
Président Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick

"Ambulance NB a manqué à ses obligations linguistiques lors d'un appel d'urgence."


Verdict: VRAIFALLACIEUXFAUX


25 août 2020

Partager: